L’impact du café sur l’environnement ☕

20 Oct 2021 | vie plus éco responsable | 0 commentaires

Le 1er octobre est la journée mondiale du café; l’occasion parfaite pour décrypter cette boisson qui se cache à la fin de nos repas, au travail ou encore en terrasse et nous accompagne -quasi-quotidennement.

Nous avons appris à l’apprécier mais avons-nous réellement pris le temps de regarder son impact sur l’environnement ?

En France, le café est la boisson la plus bue après l’eau. On consomme 6 kg de café par an et par habitant pour la métropole, hissant l’hexagone au 9ème rang mondial des pays consommateurs de café.

La production de café avant et maintenant.

Avec la hausse de la consommation du café, sa production a grandement changé afin d’augmenter le rendement. Originellement cultivé en sous bois dans des zones ombragées, il est aujourd’hui majoritairement cultivé dans des champs en plein soleil supprimant ainsi la polyculture qui pouvait s’effectuer dans ces zones n’existe plus, ce qui nuit grandement aux populations locales qui utilisaient la polyculture comme méthode traditionnelle de production afin de cultiver différentes espèces qui se protèges les unes avec les autres.

Un impact non négligeable.

Il est important de notifier que la totalité de la consommation du café a un impact de la culture du grain, à la consommation dans les machines en passant par le transport.

Le café est la 5ème source de production de gaz à effet de serre avant celle du poulet ou du porc. Ce qui est assez fou comparé à toutes les images que nous avons de la pollution que génère le secteur de l’industrie animalière.

La dosette réduit l’impact des cultures car il y a moins de café dans chaque dosette. Cependant, l’impact est multiplié par 10 comparé à un café classique à cause de la dosette en elle-même. Certaines dosettes sont par ailleurs recyclables, par exemple les dosettes produites par le géant de l’industrie : Nespresso. Cependant à l’heure actuelle seulement 20% sont recyclées en France.

Comme pour l’huile de palme, l’issue serait peut-être de sortir du joug de la monoculture, en imaginant par la même occasion un autre de mode de consammation.

Et si pour une fois c’était l’offre qui conditionnait la demande ? Comme tout marché, la production de café est dépendante du nombre de personne qui en consomme. Et si on se laissait porter par un idéal de consommation responsable ? Enfin ça, c’est à vous de voir ! Et comme dirait Georgie… What else ?

Écrit par Océane – Secrétaire de New Hera

Sources :

https://www.mouvement-up.fr/articles/le-cafe-ennemi-de-lenvironnement/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Impact_du_café_sur_l%27environnement

https://www.sante-et-nutrition.com/impact-ecologique-de-la-production-de-cafe/

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *