Journée mondiale sans achat : on vous accompagne ! 🛒

10 Nov 2021 | Dans l'actu | 0 commentaires

    La journée mondiale sans achat a pour but de mettre en lumière la société surconsommatrice d’aujourd’hui non pas pour blâmer la société mais pour faire prendre conscience des dépenses inutiles que nous réalisons quasi quotidiennement sans même nous en rendre compte.

En un chiffre, on estime que tous les ans un tiers des aliments produits finissent dans les poubelles des commerçants ou des consommateurs ce qui représente 1,3 milliard de tonnes et une valeur d’environ 1 000 milliards de dollars (source: Nations Unies).

Cette surconsommation a différents impacts : environnementaux, sociaux et économiques. Cette pratique impacte donc la société entière.

D’un point de vue environnemental, nous faisons face à une surexploitation des ressources dans le but de maximiser les rendements menant à une surproduction des déchets. Cette surproduction pollue de manière conséquente l’eau et les sols.

D’un point de vue Ă©conomique, cela pousse les individus Ă  s’endetter de plus en plus afin de consommer.

Pour finir, l’impact social est énorme poussant à l’exploitation des travailleurs dans les pays en voie de développement menant à une injustice sociale globale où les conditions de travail sont dangereuses. Un des points le plus souvent oublié est celui du risque de dépendance à la consommation, autrement appelé achat compulsif ou sous le terme de “shopping addict”.  

Les objectifs de cette journée

    Au-delà de se rendre compte que la surconsommation est présente partout dans nos vies les quatres principes sont : Réduire, Recycler, Réutiliser et Valoriser (3RV). Ces quatres principes invitent la conscience dans le processus afin de se rendre compte des achats nécessaires et non nécessaires que nous effectuons au quotidien.

Cela peut être vu comme le principe d’une journée pour se rendre compte de notre mode de vie et du reste de notre vie pour passer à l’action et pour résorber ce problème. S’il est impossible pour vous de réaliser une journée sans achats, essayez alors une journée en consommant responsable. Pas seulement d’un point de vue écologique mais également social et économique. 

Tips pour arrĂŞter de surconsommer:

    Chez New Hera nous avons conscience que les tentations sont nombreuses quotidiennement que ce soit avec la publicité ou encore sur les réseaux sociaux. C’est pour cela que nous vous proposons quelques conseils qui pourront vous servir au quotidien.

Pour ne plus gaspiller de nourriture et n’acheter que ce dont vous avez réellement besoin, n’allez pas faire vos courses le ventre vide, cela vous évitera la plupart des achats compulsifs que vous pourriez faire.

Préparer des meal plan pour chaque semaine vous aidera non seulement à savoir quoi manger à chaque repas mais également à tout acheter d’un coup et donc à limiter les tentations. Vous aurez donc uniquement dans votre réfrigérateur les ingrédients pour les repas de votre semaine. Petit point bonus pour l’organisation et le plat de pâte qui ne sera pas fait car vous saurez déjà quoi manger.

Le click & collect peut également être une option qui en plus de ne pas vous faire parcourir les allées du supermarché vous fera également gagner du temps et vous pourrez avoir sous les yeux les recettes que vous allez réaliser dans la semaine ainsi que vos placards à disposition.

    Nous avons Ă©galement des conseils pour les shopping addicts et vous aider Ă  sortir de l’achat Ă©motionnel. Si vous souhaitez effectuer de nouveaux achats, pensez Ă  acheter de seconde main. Non seulement cela vous coĂ»tera moins cher d’acheter de qualitĂ© mais cela vous poussera Ă  chercher dans les friperies ce que vous voulez car tout n’est pas en vitrine oĂą visuellement fait comme un magasin classique.

Si vous prĂ©fĂ©rez le shopping en ligne, n’hĂ©sitez pas Ă  utiliser des sites et applications comme Le Bon Coin ou Vinted.

Autre méthodes de consommation:

 

    Le troc est utilisé depuis longtemps et était moins présent mais apparaît de plus en plus sous différentes formes. Il s’agit ici d’un troc permettant également de renouer du contact humain, c’est ce que nous prouve Kyle Mac Donald, ce canadien qui a en un an réussi par le biais de plusieurs troc réussi à passer d’un trombone rouge à la maison de ses rêves dans la ville de Kipling au Canada.

Outre cette histoire qui paraĂ®t surrĂ©aliste, il existe d’autres moyens très simples de faire du troc. Beaucoup d’applications de voisins ont vu le jour oĂą vous postez une annonce mentionnant le service dont vous avez besoin et vous rĂ©pondez Ă  une autre. 

Vous n’êtes pas bricoleur mais un grand voyageur ? Pas de soucis, certains sites mettent en relation des particuliers qui ont besoin d’un service avec des voyageurs à la recherche d’un toit. Les missions varient : babysitting, jardinage ou encore peinture.

 

    Le minimalisme quant à lui vise à la réduction de la consommation de manière plus drastique. Au-delà de s’appliquer uniquement à la consommation, c’est un réel mode de vie. L’objectif est de cérébraliser nos décisions visant à ne posséder uniquement ce que l’on souhaite et qui nous est utile que ce soit les objets ou encore nos relations. 

Si vous ne connaissiez pas déjà le minimalisme, son nom vous dira peut-être quand même quelque chose : Marie Kondo. Cette japonaise développe une technique d’organisation mêlant minimalisme et développement personnel. Son mantra : Se débarrasser du superflu et accepter de jeter pour mettre en valeur ce qui tient réellement à cœur. 

Pour aller plus loin et dĂ©couvrir pourquoi vous surconsommez, dĂ©couvrez l’effet Diderot grâce Ă  cette vidĂ©o.

Écrit par OcĂ©ane – SecrĂ©taire

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *